Abilio Diniz, infatigable

Abilio Diniz, infatigable

Des événements difficiles qui modèlent le caractère du chef d'entreprise

Abilio Diniz (http://www.lemonde.fr) élabore un plan de sauvetage sévère permettant de préserver le groupe Pão de Açúcar, qui congédie 20 000 collaborateurs, cède ses activités dans la péninsule ibérique et ferme 1/3 des grandes surfaces. En 1999, un rapprochement financier et commercial intervient entre Casino et le Grupo Pão de Açúcar. A la fin de la décennie 1980, il participe au Conseil Monétaire National en phase d'extrême inflation. Abilio Diniz procède à l'ouverture du capital du Grupo Pão de Açúcar au milieu de la décennie 1990. Le groupe arrive à être le numéro 1 de la distribution au Brésil après que l'homme d'affaires ait déclenché une phase d'achats d'entreprises.

La foi, la famille, un homme attaché aux valeurs

Au sein du milieu du foot, Abilio Diniz fait partie du comité consultatif du São Paulo Futebol Clube et il a créé le groupe de football d’Audax, destiné à repérer les jeunes potentiels. Défendant le contentement et la stimulation des employés dans les sociétés, le "capitalisme responsable" consiste en un mouvement fondé aux USA auquel appartient l'entrepreneur. Homme tenant aux valeurs familiales, Abilio Diniz est le père de six enfants.

Péninsula augmente sa participation à 12 pour cent du capital de Carrefour au Brésil mi-2015. Depuis, Abilio Diniz possède, via Peninsula, 2 sièges au conseil d’administration. La société de capital-risque Peninsula, créée par la famille Diniz, rend publique fin 2014 l'acquisition de dix pour cent du capital de la branche brésilienne de Carrefour. C'est à presque 80 printemps qu'il renoue avec le circuit de la grande distribution au Brésil, avec un partenaire de choix. Peninsula double ses parts dans le capital du groupe Carrefour France, l'entreprise d’Abilio Diniz devient le 4e actionnaire de Carrefour avec 5,07% du capital.

Une jeunesse au Brésil

Enfant, il s’est entrainé aux arts martiaux afin de ne plus être une victime. Abilio Diniz veut parfaire ses connaissances en économie en Amérique du Nord. Dans les années 50, le jeune homme entre dans une grande école de management à Sao Paulo, d’où il ressort diplômé. D'origine portugaise, la famille d'Abilio Diniz s'exile au Brésil lors de la crise économique de 1929

Nos articles